Pierre Thibault

LE PAPIER PLIÉ INGÉNIEUX

Si on vous dit papier plié, vous serez tentés de nous répondre : « origami, bien sûr !” 

Certes, mais pas que… Papier plié, c’est aussi une jeune marque nantaise qui propose, entre autres, à tout un chacun des kits pour réaliser des maquettes en papier de monuments emblématiques de la cité des Ducs, tels que la Tour Lu ou la Grue Titan.

Derrière Papier plié se cache Pierre Thibault. Ce trentenaire barbu et sympathique a lancé sa marque en 2016. Fils d’ingénieur, il aurait pu le devenir lui-même mais au lieu de cela, Pierre a choisi l’art subtil, délicat, poétique et parfois éphémère du design papier. 

Conception de maquettes, habillage de vitrines, décors de films en stop motion… Rencontre avec cet artisan du papier, aux multiples dimensions…

MATÉRIALISER LE GRAPHISME POUR PARTICIPER A L’ESTHÉTIQUE DES VILLES

Chez Pierre, deux passions s’expriment dès son plus jeune âge : les inventions (tant par leur créativité que leur esthétique particulière) et le goût du fait main. Tout petit déjà, il fabrique des avions en papier et dessine des voitures. C’est là qu’il formule le rêve de devenir designer automobile. Mais il choisi au dernier moment d’intégrer une école de graphisme plutôt que de design produit. Ce léger virage lui ouvre alors les portes d’un univers graphique plus large : dessin, photographie, vidéo, typographie, web… 

Dans cette école, Pierre prend conscience de deux choses fondamentales pour son évolution future : 

  • d’une part, que le design occupe une place prépondérante dans l’esthétique des villes (à travers les affichages publicitaires, les enseignes, les voitures, les vêtement…) et qu’il souhaite y apporter sa patte ;
  • d’autre part, que la création graphique est en grande partie effectuée par ordinateur (donc dématérialisée) et qu’il désire aller plus loin et l’ancrer dans la matière et le concret.  

Aussi pour son diplôme de fin d’études, Pierre décide-t-il de créer un studio de création travaillant le graphisme, les expérimentations en papier, le motion-design et le sound-design C’est ainsi que commence alors l’aventure de Papier Plié.

 Le nom Papier Plié et son logo sont nés lors du projet de fin d’études de Pierre.
Par ce double  » P  » en miroir, il souhaitait créer un symbole fort, inspiré des signes monétaires.




Pierre veut faire sortir ses créations graphiques de l’espace en deux dimensions de la feuille ou de l’ordinateur. Passionné d’architecture, il souhaite associer cette démarche à son rêve que les villes soient plus belle et agréables à vivre par des créations imaginaires et poétiques emprunts de science-fiction.

Nourri d’influences steampunk, post-apocalyptiques et dystopiques, Pierre imagine des cités où les humains seraient à nouveau en harmonie avec la nature. Ses créations architecturales utopiques s’inspirent de l’architecture victorienne (à l’image des serres de Kew Gardens), des inventions du XIXème siècle et des aéronefs des pionniers de l’aviation, de l’univers de Jules Verne…  

« POUR MOI, L’ESTHETIQUE, C’EST PRIMORDIAL. MAIS JE VEUX QU’IL Y AIT UNE REFLEXION D’INVENTEUR DERRIERE. J’AI ENVIE DE ME METTRE DANS LA PEAU D’UN INVENTEUR FOU; CE QUE JE CONSTRUIS N’A PAS POUR OBJECTIF D’ETRE REALISTE? MAIS PROBABLE. »


LA PAGE BLANCHE COMME MOYEN D’EXPRESSION

Avec son ambition de laisser son empreinte, nous ne cachons pas notre surprise face au support choisi : le papier. De prime abord, il nous semble extrêmement fragile et éphémère…

“Il est vrai que le papier est sensible à l’humidité de l’air, reconnaît Pierre, mais il peut aussi s’avérer très résistant. À condition d’utiliser les bonnes techniques.” Après de nombreux essais, Pierre s’est rendu compte que les techniques d’architecture, de mécanique et de menuiserie pouvaient s’appliquer au papier. 

Cette contrainte du papier lui correspond parfaitement : « Je suis passionné d’art mais toute ma créativité est inspirée de la technique. C’est vraiment ce qui me plaît : construire des problématiques à partir de contraintes et y trouver des solutions pour y répondre. »

Son outil favori ? Le carnet de croquis, évidemment ! 

Afin de bien se projeter dans sa future pièce et d’anticiper toutes les problématiques que soulève la réalisation, Pierre effectue de très nombreux croquis préparatoires. Là encore, le papier est son support de prédilection. L’ordinateur n’intervient qu’une fois que la conception de la pièce est bien avancée. Cette phase de recherche représente les 3/4 de son temps lors de la création d’une œuvre. 

« Comme je travaille en volume, je dois avoir très clairement en tête toute les étapes de construction de la pièce, afin que le montage se passe bien. Le dessin à la main est plus rapide que l’ordinateur et permet de brasser beaucoup plus d’idées. Je me sers de la 3D pour des formes complexes mais j’utilise aussi beaucoup la géométrie comme Pythagore, le nombre Pi ou Thalès pour gagner du temps. » 

Ses carnets de croquis ne sont pas sans nous rappeler ceux de Léonard de Vinci. Quand on l’évoque, Pierre sourit et nous confirme que les travaux de recherche du grand maître l’ont bouleversé petit. Les dessins laissent entrevoir toutes les intentions et les questionnements lors de la phase conceptuelle. 

Pierre utilise ainsi des encoches, de la colle et bien sûr de multiples techniques de pliages qu’il a parfois mises au point lui-même. La difficulté lorsqu’il travaille à une coupole par exemple, c’est que le papier ne lui permet pas de réaliser de sphère mais uniquement une courbe. Il doit donc faire preuve d’ingéniosité pour plier le papier à sa volonté. 

DÉMOCRATISER LE GRAPHISME ET REDONNER LE GOÛT DU FAIT-MAIN

A côté de ses réalisations architecturales et décoratives, Pierre œuvre également à partager son goût du fait-main et à le rendre accessible à tous. Il a ainsi conçu des kits de monuments emblématiques de Nantes dont il a simplifié le design, ce qui n’est pas une mince affaire. 

Ainsi, pour le kit de la Tour Lu, il a travaillé plusieurs à mois à sa conception pour rendre le montage le plus simple possible. Ce ne sont que des formes simples, des systèmes d’encoches, tout est prédécoupé, pré-plié. Et ce qui est étonnant c’est quand il nous raconte : « Je n’aime pas l’origami, je n’y arrive pas. Je trouve cela très sympa mais je n’aime pas en faire. J’aime inventer des choses mais je n’ai pas la patience du pliage. »

(et puis bon, comme disait Jacques Brel, le talent c’est d’avoir envie !)

DESIGNER PAPIER : ARTISAN OU ARTISTE ?

Quand on regarde les magnifiques créations de Pierre, on se demande s’il se sent plus artiste ou artisan.

« J’ai longtemps eu peur du mot artiste et je n’aimais pas faire de l’art uniquement pour moi. J’aime l’artisanat parce que c’est faire de l’art pour les autres, imaginer des choses pour les autres. Cela me plait bien parce qu’il y a des contraintes: tu cherches à comprendre et à dépasser les attentes du client. Les contraintes sont une sorte de défis à relever, c’est mon inspiration principale» 

 Ils sont aujourd’hui une dizaine de « paper-artists » à Nantes, mais il semble être le seul spécialisé dans le domaine de l’architecture et des inventions.

« En français, il n’y pas vraiment de mot pour ce que je fais, en anglais, un paperart ou papercraft. Les gens disent « tes maquettes en papier plié ». Et pourtant son métier est bien inscrit dans la liste de l’institut des métiers d’art en tant que fabricant d’objets en papier.

Installé à Nantes au sein du collectif Sans-Shérif qui rassemble des professionnels du livre, de l’édition et du papier, cet artisan d’art a su se diversifier. Le papier lui permet de concevoir des illustrations, du packaging, des livres en pop-up, des décorations de vitrine, des décors d’animation et motion-design. Il travaille ainsi auprès de boutiques, agences de communication, éditeurs ou encore écoles de design où il donne des cours. 

Quand on lui demande enfin s’il aimerait voir ses pièces en monumental, Pierre reconnaît qu’il aimerait beaucoup travailler avec des cabinets d’architecte et qu’il rêverait de voir certaines de ses pièces prendre vie, grandeur nature, dans un jardin, entourées de plantes…

source : Papier plié

Papier Plié ⎢ site webInstagram
Collectif Sans-Shérif – 18 rue Geoffroy Drouet
44000 Nantes

nec libero lectus porta. tristique ultricies elementum dolor. nunc diam